Lavis des briques

La découverte chez un imprimeur d'une grande quantité de papier glacé m'a orienté vers une technique de lavis très libre dans laquelle le papier saturé d'eau se joue de quelques tâches d'encre de chine projetées ou imprimées à l'éponge humide ou encore au pinceau.
Même si certaines coulées sont orientées par les différentes inclinaisons de la feuille, beaucoup de ces images sont le fruit instantané du hasard. Une deuxième intervention consiste à recadrer l'image dans l'image, comme le fait un photographe.
Elles représentent de vastes paysages ouverts, presque abstraits que chaque visiteur peut déployer par son imaginaire.
Ces lavis sont d'une grande luminosité avec de somptueuses transparences.
Ils accompagnent une série de petites sculptures en terre cuite patinées montées sur des socles en briques pleines.
Un voyage ici est encore proposé à travers des œuvres figuratives, tendres, un peu comiques ou désabusées, qui nous questionnent d'une manière plutôt poétique sur le sort qui nous est réservé et que nous feignons d'ignorer.
Christian NIRONI